Written by: Amériques Culture

Semaine Sainte au Guatemala : une immersion en terre maya

Semaine Sainte au Guatemala - Détails façade église La Merced, Antigua Guatemala

Une lune de miel au Guatemala sous le signe de la tradition

Au cœur de l’Amérique centrale, le Guatemala est une destination atypique. Resté en lisière du tourisme de masse, le pays dévoile pourtant bien des trésors culturels. Le Guatemala revendique ainsi fièrement son identité plurielle, héritée tant des conquistadors que des Mayas. Un syncrétisme qu’illustre à merveille la Semaine Sainte au Guatemala. 

Car la Semana Santa n’est autre que l’une des plus importantes célébrations de Pâques au monde. De processions solennelles en décorations colorées, la ferveur s’empare de tout le pays. Alors vous prévoyez un tête-à-tête guatémaltèque ? Voyagez dès à présent en terre maya pour les fêtes de Pâques.

Semaine Sainte au Guatemala - Procession de la Vierge Santo Domingo
Crédit : Omar Haz - Pixabay

La genèse de la Semaine Sainte au Guatemala : une coutume vieille de cinq siècles

Si le Guatemala est aujourd’hui un pays résolument catholique, ce sont les Espagnols qui y ont introduit la religion chrétienne. Les conquistadors ont alors ramené dans leurs bagages les processions et le chemin de croix de la Semaine Sainte.

Par un hasard historique étonnant, les Mayas avaient déjà pour coutume de parader en chars. Ainsi, hauts dignitaires et citoyens opulents se déplaçaient en palanquins. De même, le concept de Trinité était aisé à accepter pour un peuple maya croyant en l’existence de trois créateurs du monde. Fait et dit, les autochtones n’eurent aucun mal à associer la déesse de la lune Ixchel à la Vierge Marie.

Bien que mâtinée d’éléments païens, la religion catholique s’enracina donc rapidement dans la population. La toute première commémoration de la Passion remonte ainsi au 10 mars 1543, prenant place dans la ville de Santiago de los Caballeros. Rebaptisée Antigua, cette cité historique demeure à ce jour le centre névralgique de la fête de Pâques au Guatemala.

Quel est le déroulé de la Semaine Sainte au Guatemala ?

Les fontaines et les façades des églises se parent de couleurs. Les alfombras, ces longs manteaux de fleurs et de fruits colorés, tapissent les rues. D’un instant à l’autre, les cucuruchos vont défiler dans les villes en portant de lourds palanquins chargés de reliques.

Certains chars nécessitent jusqu’à 140 porteurs, comme le Cristo Yacente et ses 25 mètres de longueur. Le Maximón, divinité à la croisée des cultes maya et chrétien, suit parfois le Christ en toute discrétion. Pendant féminin des pénitents, les devotas se chargent quant à elles des statues de la Vierge Marie.

Et chaque jour de la Semaine Sainte au Guatemala apporte son lot de cortèges. D’ailleurs, l’ensemble de la semaine est férié. Toutefois, les préparatifs démarrent bien avant la semaine pascale. 

Les quarante jours du carême constituent ainsi comme une répétition générale. Tout se met alors en place pour orner les chars de décorations, et les dimanches du carême célèbrent un pan de l’histoire biblique. Enfin, le jour des Rameaux permet de rentrer dans le temps pascal avec ferveur.

Crédit : Deunamujergt - Pixabay

Le dimanche des Rameaux

Le jour des Rameaux marque le commencement des rites de la semaine de Pâques. En ce jour de commémoration de l’entrée triomphante de Jésus à Jérusalem, la procession débute tôt en matinée pour ne s’achever que tard le soir.

Les paroissiens revêtent des tenues violettes, couleur de pénitence. Des encensoirs embaument les rues, tandis que les premiers palanquins font leur apparition. L’une des parades les plus réputées, la procession de Jesús Nazareno de los Milagros, a lieu à Guatemala City.

À Antigua, des églises comme San Francisco exposent des œuvres d’art liturgique en parallèle des cortèges. Des stands de street food prennent aussi possession du parvis de l’église de La Merced.

Le Triduum Pascal

L’espace de trois jours, les célébrations rivalisent de dévotion. Les différents ordres religieux du pays se succèdent le Jeudi Saint pour commémorer la Cène, le dernier repas de Jésus avec ses apôtres avant la trahison de son disciple Judas.

La solennité est grande le lendemain. Car le Vendredi Saint marque la date de la crucifixion. La procession débute ainsi aux premières heures du jour. Vers 3 h du matin, les fidèles défilent chargés d’une sculpture du Christ ensanglanté. Les enfants essuient ce faux sang avec des cotons, tandis que les croyants psalmodient des prières. Le soir venu, certains chars s’illuminent.

Puis, le Samedi Saint est jour de deuil. Les fidèles sont appelés au recueillement dans l’attente de la résurrection de Jésus. Dans certaines provinces guatémaltèques, les paroissiens procèdent alors à l’immolation de Judas. Chacun brûle une marionnette de chiffon, suivi de la lecture d’un testament satirique.

Le dimanche de Pâques

Au sortir de la passion du Christ, les célébrations sont joyeuses le jour de Pâques. Pour célébrer le Christ ressuscité, les pèlerins paradent tout au long de la nuit pascale. La procession mène les célébrants jusque dans l’église où chacun allume le cierge pascal, avant d’assister à la messe de Pâques. Ce cierge restera allumé pendant les cinquante jours menant à la fête de la Pentecôte.

Bougies allumées dans l'église San Francisco d'Antigua
Crédit : ClémentineG

Guide pratique : comment profiter de la Semaine Sainte au Guatemala ?

Vous souhaitez vivre la ferveur pascale aux côtés des Guatémaltèques ?

  • En 2023, la Semaine Sainte au Guatemala se déroule du 2 au 9 avril.
  • En 2024, les croyants célèbrent Pâques du 10 au 17 avril.

Alors un seul mot d’ordre : anticipation. En effet, les festivités de Pâques sont un événement aussi culturel que touristique. Les hôtels ont donc tôt fait de se remplir, et notamment à Antigua.

Côté prix, les hôteliers sautent évidemment sur l’occasion pour gonfler leurs tarifs. Pas de panique toutefois, le coût de la vie reste abordable en vue de financer votre lune de miel au Guatemala.

Bon à savoir : les routes étant en piteux état au Guatemala, mieux vaut réserver des transferts privés d’étape en étape. Si votre budget suit, vous pouvez même louer les services d’un chauffeur via une agence spécialisée dans le séjour sur mesure.

Vue sur Antigua depuis le Cerro de la Cruz
Crédit : Saulo Zayas - Pexels

Que visiter lors d’un voyage de noces au Guatemala ?

Bien sûr, la ville d’Antigua est une étape incontournable lors de la Semaine Sainte au Guatemala. Vous pouvez y envisager aisément un séjour d’au moins trois nuits.

D’ailleurs, certains jeunes mariés se dirigent immédiatement vers Antigua à leur arrivée. Ainsi, seule une heure de route sépare la cité coloniale de l’aéroport international La Aurora. 

  • Les environs d’Antigua regorgent de merveilles prêtes à ravir les plus sportifs. Vous pouvez opter pour l’ascension du volcan Acatenango  ou une échappées à vélo dans la vallée d’Antigua.
  • Par-delà Antigua, deux heures de route vous mènent aux abords d’un des plus majestueux lacs du monde. Là, une croisière sur le lac Atitlán vous fait voguer jusqu’aux villages d’artisans de San Juan La Laguna ou Jaibalito.
  • Depuis Atitlán, rayonnez alors à la découverte de marchés incontournable, tels Chichicastenango et Quetzaltenango. Lors de la Semaine Sainte au Guatemala, vous pouvez même y assister à d’inoubliables messes en langue quiché.
  • Les amateurs de vieilles pierres peuvent ensuite s’envoler pour la région de Flores. Le Péten abrite ainsi les plus beaux sites mayas du pays, Tikal et Yaxha en tête.
  • Enfin, les plages du Belize voisin reposent les couples en quête de farniente. Ce voyage combiné insolite permet aussi d’enchanter les plongeurs sur les sublimes récifs des Caraïbes.

Envie d’une destination aussi authentique que riche en traditions ? Le Guatemala vous garantit un voyage de noces loin des sentiers battus. Selon le calendrier chrétien, les mois de mars ou d’avril sont l’idéal pour vous immerger dans les coutumes du pays pour Pâques.

Alors que vous soyez catholiques ou non, repartez avec des souvenirs impérissables à deux en assistant à la Semaine Sainte au Guatemala. D’Antigua aux marchés des Hauts Plateaux, cette grande fête chrétienne vous ouvre une fenêtre sur la culture unique du Guatemala.

(Visited 373 times, 1 visits today)
[mc4wp_form id="5759"]