Written by: Afrique Conseils Destinations

Fès ou Marrakech : comment choisir ?

Fès ou Marrakech - détail d'une mosquée marocaine

Fès ou Marrakech : nos conseils pour votre lune de miel au Maroc

 

En voyage de noces, vous pensez au Maroc. Aussi accueillant que dépaysant, le royaume dévoile en effet des paysages envoûtants et un patrimoine millénaire. Et à quelques petites heures de vol de l’Europe, une échappée marocaine se conjugue idéalement à un long week-end de noces. Mais alors, où poser vos bagages ? Plutôt Fès ou Marrakech ?

Ces villes impériales s’avèrent ainsi un pied-à-terre de rêve pour un tête-à-tête en amoureux, de par leur richesse culturelle comme leur emplacement privilégié. Voici donc de quoi départager ces deux villes parmi les plus belles du Maroc.

 

Fès ou Marrakech : quelle destination pour les amateurs de visites culturelles ?

En voyage au Maroc, l’immersion commence dès que vous avez franchi le seuil de votre riad traditionnel, du thé à la menthe du petit-déjeuner au hammam de la fin de journée. Car à Fès comme à Marrakech, certains des plus beaux trésors restent cachés au regard. Il suffit alors de pousser une porte pour vous émerveiller devant un mausolée ouvragé ou une demeure couverte de moucharabiehs.

Alors qui de Fès ou Marrakech fait le plein de joyaux culturels ? Tour d’horizon de votre prochaine visite.

Tanneries de Fès vues de haut
Crédit : Hedi Mokrani - Photo et Dragée

Fès : mosquées historiques et artisanat

Située dans le nord-est du pays, Fès n’est rien moins que la capitale spirituelle du Maroc. Et de centre religieux à haut-lieu culturel, il n’y a qu’un pas. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Fès se révèle ainsi un véritable musée à ciel ouvert.

Bien sûr, les ruelles labyrinthique de la médina offrent un point de départ rêvé à une exploration des richesses de cette cité impériale. Les faïences bleutées de la sublime Bab Bou Djeloud donnent le ton. De là, d’antiques écoles coraniques comme la médersa Attarine côtoient des lieux de culte telle la mosquée Karaouyine, berceau de la plus ancienne université du Maghreb.

Fès est aussi une cité d’arts. Au-delà des souks à destination des touristes, les traditions marocaines se découvrent au détour d’un vénérable caravansérail. Le fondouk Nejjarine abrite ainsi un musée d’artisanat. Plus incontournables encore, les tanneries de Chouara dévoilent un spectacle dantesque.

Hors les murs enfin, les vestiges des tombeaux des Mérinides dominent la ville. La nécropole est alors le spot parfait pour profiter d’une vue plongeante sur la médina et ses minarets, comme pour un répit bienvenu entre montagnes et bergers menant leurs moutons.

Bon à savoir : chaque année en juin, Fès accueille un festival des musiquées sacrées.

Intérieur palais Bahia à Marrakech
Crédit : Hedi Mokrani - Photo et Dragée

Marrakech : palais arabo-andalous et jardins

Aux portes de l’Atlas, Marrakech semble jaillir comme une oasis au milieu du désert. Ses merveilles architecturales lui ont d’ailleurs valu le surnom de « Perle du Sud ». Ainsi, cette ville impériale foisonne de chefs-d’œuvre de l’art islamique et de patrimoine moderne.

Les palais, d’abord, ponctuent la ville de leurs silhouettes monumentales. Le fastueux palais de la Bahia émerveille par ses mosaïques et sculptures de bois, tandis que les hautes murailles du palais El Badi abritent une vaste esplanade piquée de bassins et d’orangers.  

Les édifices religieux ne sont pas en reste, de la mythique Koutoubia à la médersa Ben Youssef. Au cœur de la kasbah, les contours ocres de la mosquée Moulay El Yazid veillent également sur les splendeurs de marbre de la nécropole des Tombeaux Saadiens.

Enfin, les jeunes mariés friands de musées peuvent plonger dans le Marrakech d’antan à la Maison de la Photographie ou s’offrir un voyage des sens au Musée du Parfum. Plus contemporain, le Musée Yves Saint Laurent se consacre à la passion marocaine du couturier comme à l’art marocain. Le Jardin Majorelle est alors à quelques pas. Autre poumon vert, la Palmeraie de Marrakech se parcourt à pied comme en chameau.

Bon à savoir : l’humour est roi lors du Marrakech du Rire, qui a lieu chaque année en mai et juin.

Verdict : Fès 1 – Marrakech 1

Aussi riches de découvertes l’une que l’autre, les deux villes impériales se quittent sur un score de parité.

Fès ou Marrakech : quelles excursions à proximité ?

Un séjour à Fès ou Marrakech se suffit certes à lui-même. Toutefois, l’occasion est trop belle de découvrir les environs le temps d’une escapade de quelques heures ou d’une journée. Alors, plutôt excursion nature ou culture ? Cap sur les beautés des alentours.

Ruelle de la ville bleue de Chefchaouen
Crédit : Elizabeth Gottwald- Unsplash

Fès : villages montagnards et sites historiques

Entre le Rif et le Moyen Atlas, les environs de Fès ne sont pas avares de montagnes. Les amoureux de randonnée s’en donnent donc à cœur joie dans le Jebel Zehroun ou le Jebel Kandar. Les montagnes de l’Atlas abritent également de jolis villages berbères comme Ifrane. Plus étonnant encore, la forêt de cèdres d’Azrou regorge de singes.

Côté culture, la ville bleue de Chefchaouen est accessible aisément à la journée en tour organisé. La cité impériale de Meknès s’avère une escapade tout aussi facile, et ce par vos propres moyens. En effet, Meknès se situe à moins d’une heure de train. Cependant, de nombreux visiteurs privilégient un circuit afin d’explorer dans la même journée les ruines romaines de Volubilis et le mausolée de Moulay Idriss.

Village d'Imlil dans l'Atlas
Crédit : Louis Hansel - Unsplash

Marrakech : désert et cascades

La Ville Rouge de Marrakech se niche entre dunes et massif de l’Atlas. Dans le désert d’Arafay, le cadre est idyllique pour un dîner romantique au coucher du soleil. À moins que vous ne préfériez une virée en quad ou à dos de chameau. Quant à la vallée d’Ourika, des randonnées faciles d’accès vous mènent jusqu’à de rafraîchissantes chutes d’eau.

Les massifs montagneux recèlent également de nombreux villages berbères authentiques. Le charmant village perché d’Imlil s’anime particulièrement le samedi, jour de souk. À Amizmiz, c’est le mardi que le marché prend possession de la kasbah.

Verdict : Fès 1 – Marrakech 1

Vous avez envie d’élargir votre horizon au-delà de Fès ou Marrakech ? Chacune des deux villes constitue un point d’ancrage parfait pour explorer un Maroc moins urbain. Le tout est alors de savoir quel type d’expérience privilégier, entre paysages de dunes ou de montagnes.

Fès ou Marrakech : deux ambiances éloignées

Vous préférez l’atmosphère intimiste d’une médina feutrée ? Ou plutôt l’ambiance enfiévrée d’une ville plus tumultueuse ? Malgré leurs similitudes apparentes, Fès et Marrakech se démarquent avant tout par leur ambiance.

Fès ou Marrakech - vue sur Fès depuis les tombeaux Mérinides
Crédit: Hedi Mokrani - Photo et Dragée

Fès : tranquillité et authenticité

Entrer dans la médina de Fès, c’est un peu comme ouvrir une parenthèse suspendue dans le temps. Car dans les ruelles médiévales de la vieille ville, le plaisir consiste à observer le ballet des ânes de la médina ou les gestes maintes fois répétés d’un tanneur de cuir, bercés par les appels réguliers du muezzin. Le cliché orientaliste n’est pas loin, sans doute, mais Fès offre bel et bien une fenêtre sur un Maroc intemporel.

La modernité est présente, bien sûr, mais par petites touches discrètes. Les visiteurs ne sont pas absents non plus, car Fès figure depuis longtemps sur les radars touristiques. Toutefois, la cité reste préservée du tourisme de masse. Surtout, il est rare que les visiteurs se fassent alpaguer de manière insistante. 

Et si l’atmosphère est moins calme dans le quartier du Mellah ou les artères de la Fès moderne, la promenade y demeure agréable.

Homme en djellaba dans vieille ville de Marrakech
Crédit : Hedi Mokrani - Photo et Dragée

Marrakech : effervescence et plébiscite touristique

À Marrakech, la place Jemaa el Fna est sans doute l’incarnation de toutes les contradictions de la ville. Les artistes de rue et les gargotes ont des airs de tradition. Mais le soir venu, ce sont les touristes de passage qui investissent la place. Car Marrakech est la capitale incontestée du tourisme au Maroc, avec ce que cela implique de désagréments.

Files d’attente et prix gonflés mis à part, le touriste est surtout la proie de sollicitations incessantes. Ainsi, les faux guides sont monnaie courante dans la médina. Les pièges à touristes aussi. L’ambiance peut donc s’avérer pesante, quand bien même la ville égrène des merveilles à chaque coin de rue.

Verdict Fès 1 – Marrakech 0

Les goûts et les couleurs se discutent, et l’ébullition de Marrakech peut séduire autant que la douceur de vivre de Fès. D’ailleurs, les fêtards auront plus tendance à se tourner vers les rooftops animés et les DJ sets de la Ville Ocre. Néanmoins, Marrakech pâtit des affres d’un tourisme massif et ses dérives.

Âne dans une ruelle de la médina
Crédit : Hedi Mokrani - Photo et Dragée

Résultat : Fès 3 – Marrakech 2

Score final, Fès l’emporte d’une courte tête. En effet, Fès conjugue joyaux culturels et atmosphère romantique en amoureux. Toutefois, cet avis reste subjectif et Marrakech demeure une destination sublime à de nombreux égards.

Alors si la durée de votre voyage de noces vous le permet, pourquoi ne pas passer d’une ville impériale à l’autre et vous faire votre propre idée ? Qui plus est, le Maroc est une destination accessible à tous les budgets. L’excuse est donc toute trouvée pour profiter de votre séjour plus longuement.

De Marrakech à Fès, un trajet en train prend environ six heures sans changement de gare. Pour écourter le voyage, vous pouvez même vous arrêter en chemin et flâner quelques jours à Rabat ou encore Casablanca. Un road trip marocain en toute liberté est aussi possible en voiture de location.

(Visited 1 776 times, 1 visits today)
[mc4wp_form id="5759"]