Written by: Culture

Quelle est l’origine de l’expression « lune de miel » ?

Origine expression lune de miel décoration de mariage

Lune de miel : d’où vient l’expression ?

Le mariage est passé, ça y est. Le moment est donc venu de convoler en tête-à-tête, tout près de chez vous ou plus loin que vous n’êtes jamais allés tous les deux. Dans le langage courant, voyage de noces et lune de miel sont interchangeables. Pourtant, l’expression « lune de miel » est empreinte de bien plus de douceur et de lyrisme. Après tout, quoi de mieux qu’un peu de poésie pour désigner le petit moment de félicité que les jeunes mariés s’accordent après leur union ? 

Mais d’où vient-elle, cette jolie formule ? L’origine de l’expression « lune de miel » est vieille comme le monde, même si son sens a quelque peu changé au cours des siècles. Alors, prêt à revoir quelques notions d’histoire ? Suivez le guide.  

À l’origine de l’expression « lune de miel » : un saut dans l’Antiquité

Les expressions venues tout droit de l’Antiquité pullulent dans la langue française. Certaines sont évidentes, des calendes grecques aux travaux herculéens. À l’inverse, d’autres cachent bien leur jeu. La lune de miel appartient à la seconde catégorie. 

Et pourtant, nombreuses sont les civilisations antiques à avoir adopté ce terme. En effet, le miel était réputé pour ses vertus aphrodisiaques aux yeux des anciens. La symbolique était donc toute trouvée.

En Égypte antique, il était de coutume que les jeunes époux boivent de l’hydromel au cours des 28 jours qui suivaient leur alliance. Cette boisson fermentée à base d’eau et de miel devait leur assurer la fertilité et solidifier leur union. 

Les peuples germaniques ainsi que les Celtes partageaient cette croyance en les vertus magiques de ce nectar des dieux. Ils s’imprégnaient de sa puissance avant de partir sur le champ de bataille, mais en consommaient aussi dans les semaines qui suivaient leurs épousailles.

Près de 2000 ans avant notre ère, les Babyloniens prisaient également le miel pour assurer la prospérité des nouvelles unions matrimoniales. Ainsi, il était de tradition que le père de la mariée fasse cadeau à son gendre d’une bière conçue avec du miel. Le jeune marié était abreuvé du nectar tout au long du premier mois qui suivait la cérémonie. 

En Mésopotamie, les dates se basaient alors sur les cycles de la lune. Vertus du miel + calendrier lunaire, l’équation est simple. Presque trop simple en vérité. En effet, la paternité de l’expression est bien plus récente dans nos contrées.

L’Angleterre : le berceau de la lune de miel moderne

Quelques siècles ont eu le temps de s’écouler entre les rituels babyloniens et l’avènement du terme « lune de miel » en Europe. Ainsi, c’est en Angleterre que le terme apparaît pour la première fois au XVIe siècle. 

En 1546, le poète John Heywood publie les Proverbes. Il y évoque la douceur des relations amoureuses et chante les louanges du bonheur conjugal. Sous sa plume, l’expression « honeymoon » rend également hommage à un diminutif affectueux prisé de nombreux couples anglais depuis l’époque de William Shakespeare.

La métaphore est si belle qu’elle finit par séduire outre-Manche. En France, l’origine de l’expression « lune de miel » trouve sa source dans l’œuvre d’un autre virtuose des mots. C’est Voltaire qui l’évoque dans « Zadig ou la Destinée », publié en 1747. Il prend pour référence le Zend-Avesta, soit le texte sacré des Pârsis, né de la plume du prophète Zoroastre. 

Pourtant, de nombreux linguistes s’accordent à penser que l’expression n’est autre qu’une traduction littérale du terme popularisé par John Heywood.

 

Jeunes mariés en tenues de mariage sur la plage
Crédit : Engin Aykurt - Pixabay

Lune de miel : des origines à nos jours

L’origine de l’expression « lune de miel » est certes millénaire. Toutefois, le concept a évolué au fil des siècles. Au temps des pharaons comme des jardins suspendus de Babylone, les rites liés à lune de miel ont pour objectif de pousser à la procréation. Sous l’Ancien régime, les jeunes mariés issus de la noblesse se content de faire le tour de leurs terres.

 La notion de voyage de noces n’apparaît véritablement qu’au XIXe siècle. La pratique vient d’abord d’Angleterre, où elle consiste à rendre visite aux membres de l’entourage absents lors du mariage. 

Puis, elle se démocratise en France à partir de 1820 sous l’appellation « voyage à la façon anglaise ». La coutume prépare le jeune couple à son autonomie future, tout en permettant aux mariés de s’éloigner progressivement de leur famille.

Enfin, la lune de miel se mue en véritable idylle à l’abri des regards indiscrets. Le voyage de noces se personnalise, s’adapte aux envies de chacun. Aujourd’hui, la lune de miel c’est quand on veut ! 

Vous pouvez choisir de perpétuer la tradition en décollant dans le mois qui suit votre union, comme de planifier votre romance au bout du monde à n’importe quel moment de l’année.

Une expression populaire aux quatre coins du globe

Un peu de poésie met toujours du baume au cœur. Et la popularité de la lune de miel en atteste sans ambages. L’expression a traversé le temps, mais aussi les frontières ! Dans les pays latins, rien d’étonnant. Les Italiens partent en luna di miele, tandis qu’on s’envole en luna de miel de l’Espagne à l’Amérique Latine.

Toutefois, l’expression séduit bien au-delà des contrées de langue romane. En Chine, les idéogrammes de miel et lune se conjuguent pour créer le mot 蜜月 (miyuè). L’arabe littéraire préfère parler de mois de miel, شهر العسل (shahr aleasal). 

Un point commun entre les pays du Golfe et la Russie, où les couples partent en mедовый месяц (medovyy mesyats). Dans le monde entier, la lune de miel n’a pas fini de faire rêver les jeunes mariés !

De l’Antiquité à l’Angleterre élisabéthaine, l’origine de l’expression « lune de miel » est plurielle. Pourtant, la lune de miel reste marquée à travers l’histoire par une certaine douceur. 

De nos jours, le voyage de noces séduit toujours autant les jeunes mariés, qui rêvent de profiter d’un petit moment suspendu dans le temps pour prolonger l’euphorie de leur mariage. 

Alors où aller ? Et quand convoler en lune de miel ? C’est à vous de décider !

(Visited 393 times, 1 visits today)
[mc4wp_form id="5759"]